5 / Fiches montage artificielles Sedges

BUBBLE SEDGE

  • Ce bubble sedge m'a évité quelques capots, sur les ombres, sur la Dordogne. L'utilisation de fibres EP®, brillantes et ondulées, assure une parfaite flottabilité et une bonne visibilité de la mouche, ce qui permet de pêcher les radiers, même quand la lumière du jour diminue... Je monte ce modèle de la taille 20 à la taille 14. Je varie la teinte générale également. Le fait de fixer l'aile uniquement devant le corps (un peu "lourd" de part l’utilisation d’une résine UV), permet d'avoir une mouche qui va flotter l'aile à plat sur l'eau, mais dont le corps va avoir une position oblique dans (et sous) l'eau. En effet, l'aile pourrait être fixée d'un coté devant le corps, de l'autre à la courbure de l’hameçon, ce qui va donner une mouche flottant à l'horizontal sur l'eau. Est-ce là le secret de l'efficacité du modèle présenté? Je le crois vraiment... PS: les photos doubles passent mal. Pour les visualiser pleinement, cliquez dessus.
  • Un bubble sedge classique, fait avec des plumes de CDC pour faire l'aile.
  • HAMECON: droit, de la taille 20 à la taille 14, ici en 16

    SOIE DE MONTAGE: marron, 8/0 à partir du 16, 14/0 en dessous

    CORPS: tinsel opale et poil de crinière d'élan

    AILE (BUBBLE): EP fiber

    COLERRETTE: CDC marron

    DIVERS: résine UV et promarker marron

     

  • Fixer votre hameçon dans les mors de l'étau, et commencer les enroulements de la soie de montage au tiers de la hampe. Amener la soie à la courbure.
  • Fixer dans l'ordre le poil de crinière d'élan (humecté, il sera ainsi moins cassant) et le tinsel opale.
  • Former un corps conique sur la moitié de la hampe avec la soie de montage. Passer le promarker marron sur les deux faces du tinsel, et enrouler celui -çi sur le corps en spires jointives. Fixer avec la soie de montage, et couper l'excédant de tinsel.
  • Enrouler alors en spires laches (non jointives) le poil de crinière d'élan. Fixer avec la soie de montage. Mettre de la résine UV, et faire prendre aux UVs.
  • Juste devant le corps, fixer alors une mèche de EP fibers. Il faut que cette mèche soit bien parallèle au plan horizontal passant par la hampe, et qu'elle soit positionnée "en toit" sur la hampe. La photo montre de profil, et vue d'en haut.r
  • Sevez vous d'une tige pour courber les fibes EP, et former l'aile, dont le bord doit être perpendiculaire à la hampe. L'aile doit dépasser de 2-3 mm la courbure de l'hameçon.
  • Fixer alors les fibres EP juste devant le corps. Votre "bubble" est faite.
  • Parer une plume de CDC.
  • En prélever les barbes avec une pince.
  • Avec une aiguille fine, scinder votre soie de montage en deux, de manière à faire une boucle à dubbing.
  • Y inserer les barbes du CDC, et vriller le tout.
  • Former la collerette, la fixer, former une petite tête, faire le noeud final. Une goutte de super glue, et le tour est joué. Il ne vous reste qu'à couper un peu les barbes de CDC sur la face inférieure de la hampe, simulant ainsi un joli thorax. Trois vues: de profil, de dessus et de dessous.
0

2 réponses à “BUBBLE SEDGE

  1. Adrien, mille excuses, je ne vois que ta question aujourd’hui.

    Les EP fibers (Enrico Puglisi), sont, à mon avis des fibres de polypropylene ou equivalent. J’en ai trouvé en Chine (Aliexpress), sous un nom different, mais exactement les mêmes (et bcp moins chères, soit dit en passant).

    La particularité des EP fibers est qu’elles sont ondulées, ce qui, à mon avis, favorise la rétention d’une bulle d’air, une fois sur l’eau.

    Donc, je pense que tu peux les remplacer par des fibres équivalentes. Z-lon, ou autre, et si tu as des fibres synthétiques ondulées, alors cela n’es sera que mieux.

    Tiens nous au courant, s’il te plait, si tu fais des essais :bye:

    0

Laisser un commentaire