Tying heritage featherwing streamers mouche fly flytying tying eclosion
6 / Littérature Livres de montage

Tying heritage featherwing streamers

Tying heritage featherwing streamers

AUTEUR : Sharon E. Wright

LANGUE : Anglaise

TRADUCTEUR : Non traduit

EDITEUR :  Stackpole books

DATE DE SORTIE : 2015

FORMAT : 22 x 28 cm

NOMBRE DE PAGES : 166

CODE ISBN : 978-0-8117-1358-0

PRIX INDICATIF : 28 USD lors de sa sortie. Je l'ai acheté 25 euros (port compris) sur l'Amerzone.


L'AUTEUR :

Sharon E. Wright est une flytyeuse Americaine vivant dans l'état du Maine. C'est à ma connaissance le seul livre qu'elle ait écrit.


RÉSUMÉ :

Un livre sur le montage des streamers à ailes en plumes.

Une première partie techniques (matériaux, techniques,), puis un serie de modèles et leurs recettes.


AVIS, CRITIQUE : 

Les matériaux et techniques

Ainsi que je vous en parlais dans ce sujet de notre Forum, après avoir visionné la superbe vidéo (mais diou qu'il est difficile à comprendre, quand même!!!)de Davie McPhail sur le Blue Devil Streamer , un montage de S.E. Wright, je me suis décidé à acquérir ce livre. Boulimie de lecture sur le flytying, surtout. Mais aussi des approches que je ne connaissais pas: réaliser des streamers avec des plumes pour simuler les ailes, sur des hameçons très longs de fer (j'ai commandé les 10X aux USA, je les attends).

Quand j'ai acheté ce livre, je  souhaitais seulement essayer cette approche afin de m'améliorer en flytying. Pour tout vous dire, je n'avais pas énormément d'espoir sur la qualité d'un tel livre. Pourquoi? Peut-être simple préjugé stupide de ma part.

Et puis, quand je l'ai reçu, j'ai commencé à le feuilleter...plusieurs soirs d'affilé, même s'il n'est pas épais (166 pages). Et au plus je le feuilletais, au plus je le trouvais intéressant.

Je pensais simplement trouver un livre avec juste des modèles, leurs recettes et basta, comme plusieurs livres que je vous ai déjà présenté sur les mouches à migrateurs, comme celui-ci, ou encore celui la.

Mais la, je me trompais.

Même si ce type d'approche est nettement moins connue que le montage des grandes mouches victoriennes, j'aurais tendance a dire, que tout comme l'est le montage de ces Victoriennes, le montage de ces streamers ailés est une branche à part - et bien différentiée -   du flytying. La réponse Américaine aux mouches Victoriennes Anglaises. Des modèles peut-être un peu plus simples à réaliser, cependant au moins aussi beaux que le sont les modèles de mouches Victoriennes.

De plus, l'auteur prends vraiment la peine de nous expliquer les différentes étapes du montage. Contrairement à McPhail, qui, dans ses vidéos, assemble directement les ailes sur la hampe, Sharon E. Wright assemble  d'abords ses ailes par paires (souvent 3 ou 4 matériaux différents), puis les fixe sur la hampe.

Et pour procéder ainsi, elle a "détricoté" un ancien modèle réalisé par Carrie Stevens (fin XIX - début XXème siècle), et a retenu pour ses montage modernes les même procédés. Assembler d'abord les ailes, puis les fixer. Cette approche rejoint donc la "tradition" des Victoriennes, qui vise à reproduire les anciens modèles à l'identique (même hameçon, matériaux, etc - voir Le voleur de plumes).

Et ce "détricotage", ainsi que les techniques d'assemblage des ailes sont parfaitement décrits par l'auteur, qui mélange harmonieusement texte et photos. Sharon E. nous donne également beaucoup de conseils, entre autre le travail des GP crest, ces fameuses plumes de crête de faisan dorés (également fort utilisées pour les victoriennes), mais qui sont souvent vrillée, tordues etc, afin de les rendre utilisables. Elle nous explique quels vernis utiliser (pour les plumes ocellées de jungle cock), quelles colles voient ses préférence pour les assemblage. Les propriétés des grands poils, comment n'en rien perdre (quand il s'agit de poils d'ours, comment ne pas perdre la bourre pour en faire du dubbing), etc. Les plumes, leurs particularités, comment les utiliser.

Tying heritage featherwing streamers mouche fly flytying tying eclosion

Elle nous donne également plein d'autres petites astuces (comment nettoyer facilement les aiguilles ayant servi pour les colles, en utilisant de la paille de fer dans un bocal, etc),.

Bref, un livre passionnant pour qui s'intéresse un peu aux techniques de montage. Et l'apprentissage de l'assemblage de ces ailes ne peut qu'être bénéfique dans le montage d'autres mouches, y compris de Victoriennes.

Les modèles

Puis, on passe aux modèles. Et la, ils sont tous plus beaux les uns que les autres. De plus, ils utilisent moins de matériaux "rares", donc sont moins onéreux. En effet, les plumes ocellées de jungle cock (coq de Sonnerat), sont quasiment les seules plumes "de valeur". le reste étant principalement des plumes de pintades, mallard, coq (bien sur!), faisan lady Amherst.

Et ce sont selon moi de vraies "mouches de pêches", contrairement aux Victoriennes. Ces streamers à ailes en plumes sont - selon moi - la version de pêche des Victoriennes (qui ne sont plus des mouches de pêche, de nos jours). Cependant, l'autrice incite vraiment à être créatif, afin de créer de nouveaux modèles "Be innovative".

Un "must have" pour ceux qui s'intéressent aux différentes branches et approches du fly tying.

Il faut cependant bien garder à l'esprit que les poissons vont pouvoir se décrocher plus facilement. En effet, ils vont pouvoir prendre appui sur la longue hampe de ces hameçons à streamers. Une solution a ce point a été apporté avec les "snake flies".

 

Tying heritage featherwing streamers mouche fly flytying tying eclosion

Le seul bémol est selon moi, une écriture dans un Anglais parfois un peu difficile, ce qui est du à  un vocabulaire parfois peu commun.


EXTRAIT  :

The wispy-tipped, red and gold saddle on the golden pheasant are perfect for layering, or they can be used by themselves. These present an enticing, pulsating gill imiation that's irressitible to gamefish. I especially like  to use these on slender baitfish patterns, particularly with red of white hackle wings. The back of either of these birds has shiny, dark green, fanlike feathers....

The neck from these birds have strikingly bold patterns. The fibers tends to be long and wiry. They both have black tips, adding depth to the shoulder...


NOTE : 18/20

Mais n'intéressera que ceux voulant se mettre au montage des streamers, et qui veulent également progresser en fly tying.

0

Laisser un commentaire