4 / L'atelier Autres fabrications

Récupérateur de fil

Je vous présente aujourd'hui ce petit récupérateur de fil, simple à fabriquer et très économique.

 


Pour le réaliser, il faut :

2 cartouches cal12 (vides), 1 bigoudi, 1 baguette ø 6mm, 2 petites pointes de 1.5mm et éventuellement 2 rondelles

 


Prendre les 2 cartouches et faire sortir les amorces avec un pointeau.

 

Et l'on obtient ceci :

 

 


Couper les 'plis' d'une cartouche.

 


Retirer le culot de la 2ème cartouche (en chauffant) et emmancher le culot libre sur la cartouche.

 


Découper une ouverture de la longueur séparant les 2 culots et une largeur de environ 1.5cm (pour découper dans la longueur, utilisez les 'lignes" de la cartouche).

 


Sortir le peigne du bigoudi.

 

Coller (j'utilise de la colle bi-composants) aux bouts du peigne 2 petits morceaux de baguette en ayant percé un trou de 3mm à une des extrémités de chaque morceau.

 

 


Percer un petit trou sur le culot pour y mettre un anneau brisé, pour attacher le récupérateur.

 


Quand tout est prêt, monter tous les éléments, et à chaque extrémité, percer un trou sur les baguettes à ras des culots et insérer une pointe de 1.5mm.

 


Ci-dessous, mon exemplaire qui a déjà servi.

Il n'y a plus qu'à couper avec un ciseau délicatement, les fils récupérés, et mettre à la poubelle


0

5 réponses à “Récupérateur de fil

  1. Et bien, j’en referais un, ce n’est pas le temps que ça prend. Mais comme je te l’ai dit, il y a des produits pour lustrer et reluire le cuivre (laiton), ici, en Normandie, beaucoup de familles ont des douilles d’obus qui ont entre 75 et 80 ans,

    0
    1. Le culot rouille?
      C’est du laiton, alors avant qu’ils ne soient rouillé, il se passera des années, c’est plutôt le vert de gris qui se met dessus. Pour les faire briller, il existe différent produits, comme le Mirror.
      J’en ai fabriqué un depuis au moins 5 ans, et pas de rouille

      L’idée à Casa est bonne, mais je ne pense pas que ce soit vraiment utile

      0

Laisser un commentaire