Éclosions et “sixième sens”

Accueil Forums ENVIRONNEMENT Ichtyologie Éclosions et “sixième sens”

  • Ce sujet contient 9 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par coulobre19, le il y a 2 mois et 1 semaine.
Vous lisez 8 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #58632
      pierrotlepecheur
      Maître des clés
      Maître des clés
      @test1

      J’ai lu à plusieurs reprises dans des revues et ouvrages que les poissons arriveraient à anticiper les éclosions. C’est à dire qu’ils se posteraient dans les endroits propices avant même le début de ces éclosions.

      Je n’ai jamais pu observer ce phénomène, et vous ?

      Par contre, il m’arrive d’observer la chose suivante, et pas plus tard qu’hier.

      Hier vers 15 heures, je me trouvais  sur un affluent du Gave d’Oloron lorsqu’à débuté une éclosion massive de petites éphémères.

      Une vingtaine de poissons se sont attablés sur un grand lisse et l’orgie a duré au moins une heure.

      Puis, les gobages ont cessé de façon instantanée, alors même que les insectes continuaient à défiler sur l’eau en quantité équivalente.

      L’éclosion a encore duré 5 minutes, puis s’est arrêtée net.

      De la même façon que les poissons anticiperaient le début d’une éclosion, en serait-il de même pour la fin ?

      Vous avez 3 heures 79aeab96d456bd8ab0ffacfae06b8da089960dc6 - copie

      A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière.
      Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
      Je suis hanté par les eaux ( Norman MacLean ).

    • #58640
      adrien
      Participant
      @adrien47

      Une vingtaine de poissons attablés et t’en as attrapé que 4…😉 😉

      • #58641
        pierrotlepecheur
        Maître des clés
        Maître des clés
        @test1

        Comment tu le sais ?  6c8251206869af7e544dc71031c34d61097adb2e

        A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière.
        Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
        Je suis hanté par les eaux ( Norman MacLean ).

    • #58642
      Fred06
      Participant
      @fred06

      Dans le style, j’ai quelque fois été bluffé par l’activité frénétique des truites avant l’orage. Je me demandais si c’était lié à l’activité des éphémères, plus nombreuses ou plus colées à l’eau par l’humidité ou la dépression atmosphérique, ou si les truites sentaient qu’il pouvait y avoir une crue, et qu’il fallait vite se nourrir avant d’aller se coller sous un gros rocher.

      2h de plus, en traitant ce sujet. :mail:

    • #58649
      adrien
      Participant
      @adrien47

      Concernant la première partie de ta question Pierrot, il y a fort à parier que la pression atmosphérique joue un rôle prépondérant. J’ai eu un échange rapide à ce sujet avec un guide du gave y a 2 ou 3 ans et vu qu’il est aussi hydrobiologiste j’aurais tendance a le croire. Je l’ai croisé à prechaq et sur le pont il m’a dit tu fera rien aujourd’hui la pression atmosphérique est très mauvaise.  Il a eu raison.

      Concernant l arrêt brutal d activité j’ai souvent observé ca aussi.  Alors qu’il  y a encore des insectes et que les conditions semblent identiques, tout s’arrête subitement après une période de frénésie. :unsure:

       

    • #58703
      Scambus
      Participant
      @nansot-christian

      Pas d’idée ou d’observation sur anticipation des truites par contre sur le blocage des gobages tout en voyant les insectes danser encore un certain temps, ça oui.

      J’ai observé par contre lors de hautes pressions atmosphériques qu’une animation intense d’oiseaux donnait assez régulièrement une prévision d’éclosion. Ce n’est pas régulier car le temps est tellement mystérieux dans ces périodes là.

    • #58715
      Casa
      Maître des clés
      @xrg1966

      Gavés, ils arrêtent de se goinfrer :whistle:

      "Il me faudrait des mots pour te chercher, pour te parler, et pour gommer l'espace entre mes rêves et toi lointaine"
      Ph. Delerme - La cinquième saison

    • #58724
      Timtim38
      Participant
      @timtim

      Un arrêt net synchronisé… je dirais  qu’elles sont passées sur autre chose. Des nymphes qui commencent  à s’activer.

      En pêche à vue, notamment sur les  ombres, on se rend compte que l’activité commence bien avant que le nombre de mouches en surface les fasse monter préférentiellement sur les sèches . Pareil en fin d’éclosion, où ils continuent souvent à manger dessous alors  que les mouches disparaissent. En fait, à défaut de sixième sens, ils ont peut-être juste  un temps d’avance sur nous. B-)

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par Timtim38.
    • #58731
      pierrotlepecheur
      Maître des clés
      Maître des clés
      @test1

      Gavés, ils arrêtent de se goinfrer :whistle:

      Toutes en même temps … j’en doute …

      

      Un arrêt net synchronisé… je dirais qu’elles sont passées sur autre chose.

      Pas dans ce cas précis car j’étais sur un radier et je voyais les poissons. Il ont disparu de façon “synchronisée”, et je suis persuadé que je n’en ai pas été la cause.

      A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière.
      Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
      Je suis hanté par les eaux ( Norman MacLean ).

    • #58792
      coulobre19
      Participant
      @coulobre

      et je suis persuadé que je n’en ai pas été la cause.

      En ce qui me concerne, j’ai toujours pensé que j’en étais la cause. Mouvements du fouet, posé de la soie, ombre, etc…

      coulobre19

Vous lisez 8 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.