4 / L'atelier Fabrication des cannes

Un refendu très dynamique

 


2 nouvelles cannes ( 7,2 soie de 4/5 ) viennent de sortir de mon atelier. L'une est destinée à un ami, l'autre sera pour mon propre usage.

Leur particularité réside tout d'abord dans une construction en deux brins inégaux : 1m25 pour le scion, et 0m95 pour le talon. Ceci a pour conséquence de rapprocher les viroles d'assemblage de la poignée. D'autre part, l'effet "parasite" qu'elles induisent par le poids de l'alliage ( maillechort ) est réduit.

La fixation du moulinet est assurée par des bagues et non par un classique vissage. Ce principe permet de gagner quelques grammes précieux sur le poids total du refendu. Le moulinet est fixé à l'extrémité de la canne, ce qui ré-équilibre l'ensemble.

A l'opposé du logement pratiqué dans le liège pour recevoir le moulinet, un insert en bois précieux est incrusté pour éviter un écrasement du liège par les bagues de fixation.

Le profil utilisé ( très dynamique ), conjugué au montage à brin inégaux en fait une canne à action progressive. Mais elle possède une très bonne réserve de puissance. C'est un véritable plaisir en action de pêche 😊

 

Vous voulez en savoir plus sur la construction des cannes en bambou refendu ? ---> La saga du bambou refendu

 

 

 

0

2 réponses à “Un refendu très dynamique

Laisser un commentaire