5 / Fiches montage artificielles Nymphes

Nymphe façon Pheasant Tail à tête orange

Extrait

Une énième variante de la célèbre Pheasant Tail avec une tête orange.

Cette couleur en fait une imitation particulièrement attractive pour la pêche des ombres dans les grands courants. Elle est aussi efficace que simple à réaliser.

Si cette nymphe ne semble pas suffisamment lestée pour la zone pêchée, elle peut-être avantageusement remplacée par ce modèle ➤  Nymphe lestée à tête rouge

 


Inspiration

Frank Sawyer, bien sur !

Sa nymphe de base, est sans conteste la plus connue et la plus reproduite de toutes, avec des variations qui peuvent aller à l'infini.

À ce sujet, voici un retour en arrière de ... 70 ans.

Sur cette petite vidéo collector, on voit le "père" de la Pheasant Tail derrière l'étau.

 


Liste des matériaux

  • Hameçon : type C124 BL (de Caleri) ou équivalent, taille 14 à 16
  • Soie de montage : chocolat 6/0 ou 8/0
  • Cerques / Abdomen / Sac alaire : 4/5 barbes d'une plume de faisan
  • Tête : Laine dubbing N° 913 de "Pêche à soie"  ➤ ICI
  • Cerclage : Tinsel ovale UNI taille Md

 

 


1ère étape

Amener la soie de montage à la courbure.

 


2ème étape

Ligaturer 4 ou 5 barbes de faisan et régler la longueur de dépassement (environ la moitié de la longueur de l'hameçon).

 


3ème étape

Fixer le tinsel également à la courbure de l'hameçon.

 


4ème étape

Former le corps de la nymphe par enroulement des barbes de faisan.

 


5ème étape

Réaliser le cerclage avec le tinsel (4 à 5 tours espacés d'1 mm environ).

 


6ème étape

Ligaturer l'extrémité de la laine à dubbing, et former la tête de la nymphe, par des enroulements bien serrés.

 


7ème étape

Une fois la tête terminée, bloquer la laine à dubbing avec la soie de montage.

 


8ème étape

Rabattre l'excédent des barbes de faisan pour former le sac alaire, et les bloquer derrière la tête avec la soie de montage.

 


9ème étape

Réaliser le nœud final, et y déposer une goutte de colle.

 


10ème étape

La mouche est terminée.

Laisser un commentaire