1 / Au fil de l'eau 9 / Non classé Nouvelles

Nives : le week-end de tous les espoirs

A l’instar de la belle Cendrillon, par le souffle chaud d’un week-end printanier, les belles mouchetées des nives se sont enfin réveillées, moi qui les croyait endormies pour longtemps.
Beaucoup d’éclosions en tous genres, des poissons en activité, quasiment partout, de Saint Martin d’Arrosa à Banca.
Parmi celles qui m’ont fait l’honneur de venir cueillir ma mouche, une belle 44, prise à Eyheralde.

Tendre baiser et remise à l’eau, bien sur. Ce cérémonial me déclenchera d’ailleurs un beau tour de rein, mais qu’importe.

Cerise ( d’Itxassou ) sur le gâteau : devant partir pour Bordeaux vers 19 heures, j’ai eu la mauvaise ( ou bonne plutôt ) idée de jeter un coup d’oeil sur un spot à Bidarray et là, divine surprise, j’ai trouvé une bonne demi-douzaine de poissons en activité. Coup de fil diplomatique pour prévenir de mon retard et waders ré-enfilés à la hâte. Il y a quand même des priorités. Même si j’étais persuadé qu’il s’agissait de truites et non de chevaines ou vandoises, il fallait absolument que je vérifie ( oh l’hypocrite ! )
Le fait que l’émotion m’a fait très mal pêcher est anecdotique. 3 casses, 3 poissons décrochés, que des gros (sans doute un groupe de truites de mer)

Il semble évident que les petits et moyens poissons sont devenus très rares dans les nives. Ceux-ci, sans doute dotés de moins d’expérience que leurs ainés ont vraisemblablement été emportés plus facilement pendant les 2 terribles crues. Mais si le NK est parfaitement respecté et si, comme je l’espère, il durera au moins 3 ans, il reste largement assez de beaux poissons pour que les rivières se repeuplent rapidement. Je prédis une sorte de baby boom halieutique !

La nuit est tombée sur les nives. Je suis seul au milieu de la rivière. La grande beauté des lieux incite à la rêverie. Comme par pudeur, le clair obscur atténue les blessures occasionnées par les eaux en furie et me laisse à penser que quelques années suffiront pour en effacer les cicatrices.
Je peux rentrer le coeur apaisé. J’ai eu tellement peur pour mes chères Nives …

 

0

3 réponses à “Nives : le week-end de tous les espoirs

Laisser un commentaire