1 / Au fil de l'eau Nouvelles

Carpe Diem

Préambule

 

Ce sujet, publié sur notre forum par notre ami Jü ➤ ICI, méritait bien un petit article sur notre site.

Le pêche à vue de la carpe à la mouche semble fascinante et Jü nous transmet dans ce petit récit toute l'adrénaline qu'elle doit procurer.

Merci pour ce partage, emprunt de passion et de bons moments d'amitié, comme on aime 😊

Une superbe carpe commune

 

 

Comme je suis encore sur mon petit nuage après cette belle journée que je viens de vivre, je ne résiste pas au fait de la partager avec vous :

Depuis le début de la saison j’ai été pris (et le virus a touché gravement mes amis) d’une truitite aigüe. J’ai délaissé mes compagnes de jeu de proximité pour me consacrer aux “trucs” avec des points noirs (et parfois rouges).

Une seule sortie pour aller voir mes carpes chéries, en janvier. Retrouvailles glacées et peu productives qui surtout m’avaient permis de faire un tour de coins où je n’était pas passé depuis la terrible crue de juin dernier. Un constat, le Gardon (ma rivière de cœur) si elle a subit des dégâts considérable en haut, en première, à également grave ramassé en bas, en seconde…

La pluie de samedi m’ayant découragé d’aller voir les aloses (chochotte dira mon ami Fredo avec raison :unsure: ) et vigicrue n’annonçant aucune montée de niveau (à mon grand désespoir) malgré la pluie tombée toute la journée c’était le moment d’aller voir si les lingots d’or sont de sortie.

Dimanche matin : plein soleil, vent moyen par intermittence, donc conditions correctes. Mon idée d’aller voir les carpes se confirme. Peut-être que la repro aura commencé. Si c’est le cas tant pis je ferais quelques photos et demi-tour pour les aloses !

L’ami Jean Marie m’appelle alors que je prépare le matos et me pose la question: “tu vas à la pêche ? Je peux venir ?”. Un peu plus tard on se retrouve et c’est parti ! Le Gardon nous attends !

Les niveaux sont effectivement bien bas, malgré un débit légèrement plus haut à cause de la pluie de la veille. On est plus proche des niveaux de fin juillet (comme partout ailleurs dans la région… j’ai peur pour l’été…). Pour la pêche c’est le top par contre ! Un coup d’œil du haut du pont, les dorées sont là, à brouter le fond:yahoo:

Les cannes sont montées vitesse grand "v". On avale un thé et un pain au chocolat et c’est parti. On observe quelques poissons, comportement normal, ça mange (quelques petits regroupements pré-frai. Mais cela ne devrait commencer que d’ici 15 jours 3 semaines) on peut y aller !

J’attaque mouche olive, J-M mouche noire, je prend 2 refus d’entrée tandis que mon camarade pique un beau poisson qu’il finit par décrocher. Le constat est simple la couleur du matin c’est le noir !

Je remonte un bras mort et trouve deux beaux poissons; premier lancé trop court, deuxième lancé 1m derrière, mon rythme cardiaque accélère, hop un strip pour faire passer la mouche au dessus de la tête du poisson et slllllluuuurp bim zzzzzzzzz !

La carpe a goulument avalé ma mouche. J’ai ferré avec ma délicatesse habituelle (c’est quand même bien le 30° pour ferrer fort :whistle: ) et gros départ droit dans les branches !

Je dépatouille le bazar et c’est parti pour 150m à galoper derrière le poisson, ce qui me ramène 50m devant JM. Quelques instants plus tard le poisson glisse à l’épuisette, une superbe commune, fuselée d’environ 70-75cm, bon début !

 

Un tarte aux pommes pour le dessert !

 

 

A peine le poisson reparti j’entends gueuler ! L’ami Jean-Marie est attelé lui aussi et n’a pas pris d’épuisette ! Je le rejoins pour récupérer une autre commune un peu moins grande mais tout aussi belle, mon ami est ravi sa première tout seul comme un grand sans que je soit à côté pour lui distiller quelques conseils (les coups de fouets des sorties de l’an passé ont fait leur effet :yahoo: ).

Quel début de session !

La suite de la journée, malgré un vent bien pénible qui nous fera louper pas mal de coups, sera tout aussi sympathique. Nous croiserons des poissons en feu (dont une magnifique tarte aux pommes de presque 90cm pour ma pomme 🙂 ), une troupe de sangliers, un chevreuil, une grosse anguille, des traces de castors… Une superbe journée quoi.

 

 

On fête celle-ci d’un bon casse croûte à la voiture et pas encore rassasiés, décidons de pêcher les 45 minutes restantes (raahhh ce couvre feu…) sur un secteur quelques kilomètres plus bas.

Un silure s'invite à la fête !

 

Le temps de prendre un dernier poisson pour moi et alors que mon ami est sur l’autre rive je le voit ferrer et rigoler !

Je demande “elle est belle ?”

Réponse incompréhensible, j’entends pas, la défense du poisson est bizarre puis j’entends “un silure !”. Tout s’explique !

Je rapplique auprès de mon JM qui se demande comment faire pour attraper ce moustachu et plonge ma main dans la gueule de la baaaîîîîteuh pour achever le combat. Ce magnifique chat de 93cm remontait la berge en glissant sa tête sous les cailloux (sûrement pour attraper des écrevisses). Le petit streamer à carpe bien claqué à côté de lui l’a fait réagir. Jean Marie est aux anges. C’est son premier et moi je suis heureux de partager ce chouette moment avec lui. C’est bien la pêche quand c’est comme ça…

On terminera la sortie sur ce coup de ligne, quelle belle journée !

 

 

Demain, il faut retourner bosser mais c’est pas grave. J’ai rechargé les batteries et j’ai de belles images plein la tête !

J’espère avoir réussi à vous amener un peu avec moi au bord de l’eau et vous souhaite bonne pêche les amis !

L'imitation utilisée pour cette cession

 

Voici la vidéo du montage de mon "Stream Carpe 90 secondes"

+1

Une réponse à “Carpe Diem

Laisser un commentaire