Goumois : les truites meurent par centaines dans le Doubs

Accueil Forums ENVIRONNEMENT Écologie, milieux, règlementation Goumois : les truites meurent par centaines dans le Doubs

  • Ce sujet contient 18 réponses, 10 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Ms25210, le il y a 1 mois et 2 semaines.
Vous lisez 16 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #66269
      Jeep28
      Participant
        @jeep28
      • #66270
        Denis 06
        Participant
          @denis06

          Qu’elle tristesse…. :cry:

          La pêche,rien que la pêche pour le plaisir...!

        • #66273
          Eric 06
          Participant
            @eric

            Vraiment désolent en plus on connait la source du problème……

            Si je vais à la pêche c'est avant tout pour sentir frétiller du poisson au bout de ma canne aussi non je vais faire du vélo.

          • #66274
            Ms25210
            Participant
              @ms25

              Oui, j’ai eu la malchance d’en voir lors de mes balades hebdomadaires le long de la rivière.

              Ce n’est guère surprenant vu l’état de la rivière à partir du mois de juillet, et ce qui me fait le plus enragé c’est que mi-août lors de la fermeture des 1ères catégories cette AAPPMA par la voie de son président affirmait que le parcours franco-suisse restait non seulement ouvert à la pêche mais que les poissons n’étaient pas touchés et que le lit de la rivière était en bon état :cry:

              Tout çà pour attirer des pêcheurs, alors que c’est sûrement l’une des 5 AAPPMA les plus riches de France. Il n’avaient pas besoin de vendre des cartes, et auraient mieux fait de demander la fermeture.

              D’ailleurs Pierrot c’était fendu un commentaire en ce sens sur le site de la Franco-suisse, commentaire qui a été modéré afin de ne pas apparaître.

              Demain, je vais aller assister à l’AG de l’AAPPMA de la Reverotte qui gère une grande partie amont du Dessoubre et de son affluent la Reverotte, j’espère que les nouvelles seront bonnes.

               

              C’est vraiment triste :cry:

               

              "On prend la truite en la chatouillant."
              La Nuit des rois - W. Shakespeare

              • #66407
                Norman
                Participant
                  @norman

                  Pas si sur  que l’ont connaisse la source du probleme , ont croit souvent savoir en se trompant.

                  "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
                  Norman.

              • #66280
                pierrotlepecheur
                administrateur
                  @test1

                  Il y a des jours où je me demande si c’est une bonne idée que d’allumer son ordinateur.

                  Ce genre d’information est tellement déprimant …

                  Je ne connais la franco-suisse que depuis quelques années et j’en suis immédiatement tombé amoureux. Mais j’étais loin de me douter que, elle aussi, allait s’effondrer aussi vite.

                  J’ai une pensée particulière pour Ms25210 car je connais son attachement viscéral pour cette rivière dont il connait chaque caillou :cry:

                  A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière.
                  Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
                  Je suis hanté par les eaux ( Norman MacLean ).

                • #66281
                  TONIO
                  Participant
                    @tonio

                    :cry: :cry:

                    Une question peut-être bête mais d’où peut bien provenir cette maladie?

                    Pollution, pression de pêche, réchauffement des eaux, surpopulation, introduction de truites de bassines…? Quelles solutions proposées pour éviter ces problèmes devenus récurents….

                    La Touvre est tres touchée depuis quelques saisons par cette maladie…. mais qu’est il fait pour sauver les truites?

                  • #66282
                    johann
                    Participant
                      @jolablette76

                      c’est déprimant…

                       

                      comme des ombres soyons ...gollum

                    • #66284
                      Ms25210
                      Participant
                        @ms25

                        :cry: :cry: Une question peut-être bête mais d’où peut bien provenir cette maladie? Pollution, pression de pêche, réchauffement des eaux, surpopulation, introduction de truites de bassines…? Quelles solutions proposées pour éviter ces problèmes devenus récurents…. La Touvre est tres touchée depuis quelques saisons par cette maladie…. mais qu’est il fait pour sauver les truites?

                        Tonio, sur la Franco-suisse, pas de truites de remise, donc ce n’est pas des truites infectées dnas un élevage qui ont transmis cette mycose.

                        C’est principalement la pollution de l’eau. Depuis septembre, il n’y a pas de semaine ou au cours de mes promenades je ne sente pas des épandages :cry:

                        Comme sur les sols gelés et enneigés il est interdit d’épandre les matières organiques des élevages (même si certains ne se gènent pas au vu et su de tout le monde pour transformer des champs immaculés (aujourd’hui c’est l’immaculée conception soit dit en passant) en champs marrons) il faut vider un maximum les stocks car personne ne sait si l’hiver va être long ou pas !!!

                        Donc les champs sont saturés de fumier et autres lisiers, les pluies lessivent le sol et tout pas dans le réseau hydrologique. Le sol karstyque ne filtre rien et voilà le résultat.

                        Les surfaces de pâture ont été divisées par deux et le nombre de tête de bétail multiplié par 10 environ.

                        :cry: :cry: :cry:

                        "On prend la truite en la chatouillant."
                        La Nuit des rois - W. Shakespeare

                        • #66403
                          Ludo
                          Participant
                            @ludsand

                            Bonjour messieurs,

                            Très sincèrement je partage votre avis sur quasiment tous les points.

                            Après, concernant ces épisodes de sapro, ce que je trouve très bizarre c’est que cela touche certains poissons sur des têtes de bassins, sur des sources…

                            L’autre jour, j’étais en balade avec ma femme pour repérer les frayères et on y à vu une sacrée mémère infectée par la sapro… On était sur un secteur proche de la source et où la qualité de l’eau, d’après les mesures sont très bonne…

                            Comment expliquez-vous cela ?Probablement une infection sur secteur de loin bonne qualité ? :scratch:

                        • #66285
                          TONIO
                          Participant
                            @tonio

                            Merci Ms25210 pour ces précisions. En fait en posant la question…. j’en connaissait un peu la réponse car sur la touvre c’est également la pollution de l’eau qui pose problème. Notamment la mega pisciculture à Mornac qui est en cause. La moralité de l’histoire c’est que l’on en connaît les causes (preuves à l’appui: analyses de l’eau)! Mais là encore on touche indirectement à l’économie (emplois, etc….)

                            On en oublie au final que le milieu naturel est un bien commun qu’il faudrait tous préserver.

                          • #66288
                            Ms25210
                            Participant
                              @ms25

                              Merci Ms25210 pour ces précisions. En fait en posant la question…. j’en connaissait un peu la réponse car sur la touvre c’est également la pollution de l’eau qui pose problème. Notamment la mega pisciculture à Mornac qui est en cause. La moralité de l’histoire c’est que l’on en connaît les causes (preuves à l’appui: analyses de l’eau)! Mais là encore on touche indirectement à l’économie (emplois, etc….) On en oublie au final que le milieu naturel est un bien commun qu’il faudrait tous préserver.

                              Oui Tonio, ce qui m’inquiète le plus, c’est à force nous risquons de manquer d’eau potable.

                              Quand on vois qu’en Bretagne des communes où l’eau du robinet était qualifiée d’impropre à la consommation, la solution n’a pas été de réduire la pollution mais de réévaluer la norme en multipliant par 9 la quantité de pesticides acceptables. Cela fait peur. Ainsi avant au dessus de 1 µg /l l’eau était dangereuse, maintenant c’est au dessus de 9 µg… les élus ont fait poupoune, et les habitants aussi. On rêve.

                              J’hallucine :cry:

                              "On prend la truite en la chatouillant."
                              La Nuit des rois - W. Shakespeare

                            • #66358
                              Norman
                              Participant
                                @norman

                                J’ignore si en franche comté vous vous étes déja frotté aux agripollueurs ,nous en Bretagne ont n’hésite pas ,faut pas croire que l’ont reste les bras ballants, seulement ici au bout d’un moment si tu les ennuie trop , tu te retrouve aves avec 50 tracteurs de 200 ch , et plus de lampadaires, de mobilier urbain et j’en passe, sans parler de la destruction des routes avec les feux, parce qu’il gardent leurs dechets pour les manifs a venir palette, pneux ,baches etc.

                                Quand a l’eau potable ,l’eau potabilisable  va se rarefié c’est inévitable, dans le 35 seule 3% de la ressource est conforme aux normes européennes alors que c’est 45 % dans le 29 qui subit tant les méfaits de l’élevage et des primeurs, mais pour la grande majorité tant que l’eau coule au robinet tout va bien,  quand aux habitants leur immobilisme n’a  pas toujours été le cas, nombreux a une époque ont été ceux  qui ont rejoints les pêcheurs dans leurs luttes, je me souvient de l’opération”nénuphar” ou les abonnés reglait leur factures d’eau sur un compte bloqué de la dite asso, la Bretagne a vu le premier chef d’entreprise condamné a de la prison ferme pour pollution, elle a connu il ya une dizaine d’année l’éviction d’un tres puissant groupe de démolition auto et son projet renvoyé aux oubliettes , les éxemples sont nombreux,mais il faut bien reconnaitre que rare sont ceux de la nouvelle génération a s’investir pour notre cause, les temps ont changé, ont parle d’écologie , moins de pollutions, les vieux soldats sont fatigué, résigné par l’inaction des pouvoirs publiques. actuellement ont veut économiser le carton mais les pesticides sont en train de nous empoisonner a petit feux, les prétendus écologistes actuels ne prennent pas le probleme par le bon bout. faire des zac ne suffit pas , ce qu’il faut c’est persuadé l’opinion générale, s’attaquer a une économie destructrice , bousculer les lobbies

                                c’est pas pour demain!!!!

                                les pollueurs ont encore de beaux jours devant eux, a moins que la nature nous file une raclée un de ces jours ce qui semble inéluctable tôt ou tard.!!!

                                et malgré tout ça les truites font preuves d’une résilience incroyable et les moucheurs de même.ville en bois155

                                autocollant du passé ,bien connu et largement répandu a l’époque (1980)

                                pollutions breizh.

                                Carte d’aujourd’hui.

                                les combats n’ont visisblement pas suffit, mais revenons au sujet initial, le franche comté subit les mêmes soucis que nous  Bretons.

                                ça m’attriste beaucoup et je souhaite bon courage a nos amis  Comtois.

                                "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
                                Norman.

                              • #66359
                                Norman
                                Participant
                                  @norman

                                  Je voudrais souligner la pertinence d’un excellent article paru dans les pages du dernier  bulletin de liaison de “l’ABPM” et qui traite en profondeur de la  Saprolégniose. https://abpm-asso.fr/

                                  Norman

                                   

                                  Norman

                                  "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
                                  Norman.

                                • #66405
                                  Norman
                                  Participant
                                    @norman

                                    hello

                                    Le probleme de la saprolégniose est le même chez les saumons, en revanche eux ils ont une seconde chance ,en effet ceux qui arrivent a rejoindre la mer apres la fraie en guérissent grace au milieu salé.

                                    attention seul Salmo Salar est concerné, les saumons du pacifique eux meurent a 100/100 apres la fraie.

                                    les poissons sont différent ,truites,saumons mais les agents pathogènes sont les mêmes.

                                     

                                    "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
                                    Norman.

                                  • #66406
                                    Norman
                                    Participant
                                      @norman

                                      un détail dans le trieux les saumons meurent de la sapro,pas les truites a ma connaissance, encore un mystère a résoudre.

                                      "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
                                      Norman.

                                    • #66481
                                      pierrotlepecheur
                                      administrateur
                                        @test1

                                         

                                        Pour info, ci-dessous une copie du courrier envoyé au préfet par le collectif  “SOS Loue et rivières comtoises”.

                                         

                                        https://www.xn--closion-9xa.com/wp-content/uploads/2022/12/2022-12-Lettre-ouverte-prefet-_hecatombe-Doubs.pdf

                                         

                                        • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 2 semaines par pierrotlepecheur.

                                        A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière.
                                        Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
                                        Je suis hanté par les eaux ( Norman MacLean ).

                                      • #66640
                                        Manfred
                                        Participant
                                          @manfred
                                        • #66644
                                          Ms25210
                                          Participant
                                            @ms25

                                            A force de parler de çà, il n’y aura pas de pêcheurs sur la franco-suisse….

                                            Celà les ferait peut-être se bouger les doigts du …..

                                            Mais ils sont encore capable de demander des subventions compasatrices ….

                                            "On prend la truite en la chatouillant."
                                            La Nuit des rois - W. Shakespeare

                                        Vous lisez 16 fils de discussion
                                        • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.