5 / Fiches montage artificielles Spents

Spent de mouche de mai (échange de mouches 05-07/21)

Extrait

Un spent de mouche de mai réalisé avec des matériaux qui sortent un peu de l'ordinaire ...

 


Inspiration

Ça fait pas mal de temps que j'avais en tête d'utiliser de la laine de mouton pour un montage d'artificielle, ainsi que que des rachis de CDC pour les cerques.

Cet échange m'en a donné l'occasion.

 


Liste des matériaux

 

  • Hameçon : N° 1770 (mouche de mai) taille 14 de Daïïchi  ➤  ICI
  • Soie de montage pour le corps : fil 6/0 teinte camel
  • Soie de montage pour la tête : fil 14/0 teinte beige
  • Cerques : rachis de CDC teinté au marc de café
  • Corps : laine de mouton
  • Tête : dubbing de lièvre jaune/olive
  • Ailes : plumes CDC XL pardo beige

 

 


1ère étape : réalisation des cerques

 

Elles sont réalisées avec des rachis de plumes de cul de canard. Ces rachis sont résistants, et ils sont légèrement courbés et effilés. Ils m'ont donc semblé idéaux pour réaliser ces cerques.

 

Il ne m'a pas fallu ébarber des cdc pour obtenir ces rachis. J'ai simplement mis le nez dans ma poubelle de montage ....

 

.... et j'y ai trouvé ceci 😉

 

Une fois les dernières barbes enlevées, voici mes futures cerques.

Seul inconvénient : je les trouve trop claires à mon goût.

 

Qu'à cela ne tienne : 1/4 d'heure à bouillir dans de l'eau additionnée de marc de café ....

 

.... et voici le résultat.

 

 


2ème étape : préparation du matériau pour le corps

 

Les corps sont réalisés en laine de mouton, comme indiqué plus haut dans la liste des matériaux.

Cette laine, il n'est pas nécessaire de l'acheter. On en trouve à foison, accrochée aux clôtures des prés à moutons.

 

Les mèches sont formées assez facilement en pinçant quelques fibres, et en les tirant avec délicatesse. .

 


3ème étape : ligaturage des cerques

 

Il s'agit d'une opération délicate et primordiale car la position de ces cerques est déterminante pour imiter au mieux l'insecte.

Elles sont ligaturées l'une après l'autre avec le fil camel, et doivent dépasser d'une longueur égale à celle de l'hameçon.

 

 


4ème étape : réalisation du corps

 

Il est réalisé par l'enroulement d'une mèche de laine.

 

L'enroulement s'arrête à 5 mm de l'oeillet.

 

Un cerclage est ensuite réalisé avec la soie de montage.

 

Puis, la soie de montage camel est remplacée par celle de teinte beige.

 


5ème étape : montage des ailes

 

3 pincées de cul de canard kaki sont ligaturées à 3 mm de l'oeillet et redressées à la verticale.

 

Les 2 ailes sont formées, séparées et mises à plat par un ligaturage croisé.

 


6ème étape : finition de la tête

 

Une mèche en dubbing est réalisée.

 

2 tours croisés entre les ailes sont effectués avec le dubbing et le noeud final vient bloquer l'ensemble.

 

Pour bien "assurer" la position des cerques, une goute de colle cyanocrylate est déposée à leur base.

 

Concernant l'extrémité des ailes, je les retaille, mais elles peuvent également rester telles quelles.

 


La mouche est terminée

 

Vue sur différents angles.

 

Et la photo de famille !


Laisser un commentaire