Noyée – quid des bas de ligne tissées plongeants ?

Accueil Forums TECHNIQUES DE PÊCHE Pêche à la mouche noyée et au streamer Noyée – quid des bas de ligne tissées plongeants ?

  • Ce sujet contient 24 réponses, 10 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par pierrotlepecheur, le il y a 8 mois et 2 semaines.
Vous lisez 20 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #77884
      pierrotlepecheur
      administrateur
      administrateur
      • 6,115

       

      En l’absence de gobages, je pratique de plus en plus souvent la pêche en noyée, que je préfère à la nymphe au fil, surtout en grande rivière.

      Au sujet de cette technique, j’entend souvent parler de l’emploi de bas de ligne tissés et plongeants, qui sont préférés aux soies à tête plongeante.

      2 marques existent, mais il y en a certainement d’autres.

      ➤  https://www.ardentflyfishing.com/bas-de-ligne-thebault-plongeant-p-16215

      ➤  https://mouches-guy-plas.fr/produit/bas-de-ligne-tisse-guy-plas-interchangeable-plongeant-taille-1-1-80/

       

      Qui utilise ces bas de ligne, et qu’en pensez-vous  ?

       

       

       

      A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière. La rivière a creusé son lit au moment du grand déluge, elle recouvre les rochers d'un élan surgi de l'origine des temps. Sur certains des rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d'une pluie immémoriale. Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
      Je suis hanté par les eaux (Norman Maclean)

    • #77885
      Fbordach
      Participant
      • 115

      Deux questions:

      pourquoi la noyée plutôt qu’un tandem sèche – nymphe? Efficacité, facilité, …?

      En terme d’organisation cela signifie qu’il faut embarquer au minimum une deuxième bobine dédiée à ce type de pêche ainsi bien sûr qu’une boîte de mouches noyés ou l’organisation est elle différente?

       

    • #77886
      johann
      Participant
      • 441

      le premier m’est inconnu, en revanche j’ai deja utilisé le deuxieme,vite mort apres la rencontre de quelques herbiers et ronces derivantes :unsure: ca filoche et ca pendrouille ca m’a vite gonflé…maintenant  avec une wf N° 5 ou 6 ..ou une “switch” scandi  equivalente a 6 , j ‘aime bien les bas de ligne en nylon tosadé , neuf ils sont pas extra, brillants et gardent de la memoire, mais apres quelques sorties, ils s’encrassent et prennent une couleur “riviere” perdent leur memoire et transmettent vraiment bien l’energie de la soie dans les posés, de plus ils sont tres elastique,ca évite souvent des decroches à la touche sur les derives trop tendues…et j’oubliais,il coule doucement si il n’est pas graissé

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 3 semaines par johann.
      • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 3 semaines par johann.

      comme des ombres soyons ...gollum

    • #77900
      Epeorus
      Participant
      • 447

      En grande riviére  séche ,nymphe c’est compliqué, comment déterminer la hauteur d’eau pour que la nymphe racle de fond c’est au pif  alors qu”en noyée la mouche de pointe est prés du fond.Perso c’est ce qui me fait pêcher en noyée sur la Dordogne .Pierrot ton avis ;-)

      • #77902
        Fbordach
        Participant
        • 115

        Compris!

        C’est clair et effectivement cela permet de moins galérer en fonction du niveau d’eau. Je vais donc faire le point de ce dont je dispose et  je vais m’y mettre en 2 catégorie pour m’initier et me régler pour 2024!

        je garde mouche – Nymphe pour les ruisseaux et petites rivières que je connais bien et sans grande variation de profondeur.

    • #77903
      Epeorus
      Participant
      • 447

      Parfait .Petites riviéres et ruisseau mais pas trop petits les ruisseaux sinon c’est galére car les accroches seront nombreuses dans les branches :-)

    • #77904
      pierrotlepecheur
      administrateur
      administrateur
      • 6,115

      En grande riviére séche ,nymphe c’est compliqué, comment déterminer la hauteur d’eau pour que la nymphe racle de fond c’est au pif alors qu”en noyée la mouche de pointe est prés du fond.Perso c’est ce qui me fait pêcher en noyée sur la Dordogne .Pierrot ton avis ;-)

      D’accord avec toi :yes:

      D’ailleurs, je trouve qu’il y a peu de pêcheur en nymphe au fil sur la Dordogne, car je pense que sous la surface, c’est surtout une rivière qui se prête à la noyée.

       

      A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière. La rivière a creusé son lit au moment du grand déluge, elle recouvre les rochers d'un élan surgi de l'origine des temps. Sur certains des rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d'une pluie immémoriale. Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
      Je suis hanté par les eaux (Norman Maclean)

    • #77905
      Flylutz
      Participant
      • 439

      J’ai un guy plas plongeant 1m80. que j’utilise depuis 2 ans et n’a pas bougé,  je l’utilise avec une soie flottante  en 4,5,ou 6 suivant le débit…..mais cette année depuis juillet  je suis resté en sèche nymphe vu la bassesse de  l’allier

    • #77907
      Philippe
      Participant
      • 420

      Pour les BDL c’est le raccord avec la soie qui me gène. Le concept est pratique cependant

      Sur l’Allier j’utilise une soie inter4 des qu’il faut descendre un peu. Du coup je l’emmènerai aussi sur la Dordogne pour tester. Une soie plongeante est à envisager.

       

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 3 semaines par Philippe.
      • #77931
        pierrotlepecheur
        administrateur
        administrateur
        • 6,115

         

        Ah bon, c’est quoi qui te propose un problème ?

        Peut-être les brins du bdl qui arrivent à s’effilocher dans le temps au niveau du raccord ?

        Si c’est ça, tu peux régler ce problème avec un peu d’aquasure …

        A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière. La rivière a creusé son lit au moment du grand déluge, elle recouvre les rochers d'un élan surgi de l'origine des temps. Sur certains des rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d'une pluie immémoriale. Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
        Je suis hanté par les eaux (Norman Maclean)

        • #78147
          Philippe
          Participant
          • 420

          J’ai confondu avec les tip inter,plongeant raccord boucle dans boucle

    • #77941
      Gégé
      Participant
      • 920

      hello

      Pour moi les guy plas vont très bien , mais franchement comment pensé vous que les pecheurs s’y prenait autrefois Les truites aurait donc changé a ce point?

      Je vois mal une mouche naturelle qui se casse la gueule dans une grande riviere dérivé au fond , imaginé un peut dans la dordogne il doit falloir faire des kilometres de dérive avant, pourquoi vouloir faire nager leurs imitations entre les galets?

      c’est limite irréaliste, une truite postée a 1,00 m ou plus de fond et une mouche dérivant a 0,50m si la truite est active ,elle n’hesitera pas un instant a monter entre deux eaux se saisir de sa proie.

      ce qu’il faut pour des dérives non contraintes c’est monter les mouches avec des matériaux qui prennent l’eau, le coton,la laine , certains dubbing,les matériaux en plastique de maintenant ont rarement ces qualités.

      partant de ça les mouches couleront suffisamment d’elles memes sans lestage, si vous souhaiter pecher au fond passer en nymphe.

      "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
      GéGé

    • #77943
      Mig
      Participant
      • 1,059

      Bin là Gégé on est d’accord. Les truites de la Dordogne serraient t-elles plus faignantes que les truites  breiz  ou arverne. pour ne pas monter sur une noyée :yahoo:

      «Les dieux ne retranchent pas de la vie qu'ils accordent aux hommes, les heures passées a la pêche»
      Inscription Assyrienne 2000 ans avant notre ère (d'après Yann Le Fèvre)

    • #77944
      Gégé
      Participant
      • 920

      Salut Miguel

      Content que tu sois d’accord, je vais pas tarder à reprendre le rabot au passage, pour la noyée , c’est l’evidence , les gens sont très imprégné nymphe quand même 🤣

      "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
      GéGé

    • #77976
      Lanceur59
      Participant
      • 340

      J’utilise les BDL plongeants Guy Plas.

      Il existe deux modèles: un à enfiler sur la pointe de la soie et un à boucle d’origine pour remplacement rapide.  :bye:

    • #78023
      Gégé
      Participant
      • 920

      Pour moi ce sont les plus souples ,je m’en sert surtout en réservoir.

      "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
      GéGé

    • #78056
      pierrotlepecheur
      administrateur
      administrateur
      • 6,115

       

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous (Gégé et Mig).

      La pêche en noyée sur la Dordogne présente des spécificités différentes des rivières bretonnes.

      La Dordogne est une rivière beaucoup plus puissante que la majorité des rivières bretonnes, que je connais un peu. Et d’autre part, je pense qu’il est nécessaire de pêcher “plus loin” sur la Dordogne.

      Tout ceci fait qu’il est difficile d’éviter qu’une mouche “surfe” en surface si on n’utilise pas une soie ou un bdl plongeant.

      Tu parlais (Gégé) d’une profondeur de 50 cm. Tu as raison mais dans les grands courants de la Dordogne, il est impossible d’atteindre cette profondeur avec un bdl et une soie flottants.

      Et c’est sans doute pour cette raison qu’une maison corrézienne a crée ces bdl, il y a déjà pas mal de temps.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par pierrotlepecheur.

      A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière. La rivière a creusé son lit au moment du grand déluge, elle recouvre les rochers d'un élan surgi de l'origine des temps. Sur certains des rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d'une pluie immémoriale. Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
      Je suis hanté par les eaux (Norman Maclean)

    • #78161
      Gégé
      Participant
      • 920

      Question de niveau et de débit certainement, après pour pêcher profond il y a les nymphes, les streamers etc c est vrai que la noyée traditionnelle n’est pas la meilleure option dans les grands courants ou les fosses des rivières puissantes mais quand ont a de l’eau a la ceinture, en posant en travers amont ont peut voir venir.

      Du coup ont a tous raison, tout dépends, ou et comment. :yes:

       

      "connaitre est louable, transmettre est sans égal"
      GéGé

    • #78203
      Philippe
      Participant
      • 420

      J,ai testé mon Bdl noyée sur soie flottante, mais mouche de pointe casquée ,une truite …

    • #78204
      Philippe
      Participant
      • 420

      J,ai testé mon Bdl noyée sur soie flottante, mais mouche de pointe casquée ,pour pêcher un peu plus profond,une truite …

    • #78205
      ChrisdeCocagne
      Participant
      • 1,442

      Moi qui suis un bizuth en noyée, mais qui compte bien m’y mettre sur l’éclotron imminent… Un conseil pour la formule de bas de ligne à nœuds ?

      Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot. C'est dire si dans ma vie j'en ai entendu des conneries ! (Robert Dalban - Un idiot à Paris)

      • #78317
        Philippe
        Participant
        • 420

        Tu as la formule que j’utilise sur mon blog,des fois que cela puisse t’aider.

        • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par Philippe.
    • #78211
      pierrotlepecheur
      administrateur
      administrateur
      • 6,115

       

      Voici ma formule.

      Par contre, j’utilise rarement la potence N° 1

      Capture d’écran 2023-10-08 à 21.50.15

      A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière. La rivière a creusé son lit au moment du grand déluge, elle recouvre les rochers d'un élan surgi de l'origine des temps. Sur certains des rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d'une pluie immémoriale. Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
      Je suis hanté par les eaux (Norman Maclean)

    • #78320
      Mig
      Participant
      • 1,059

      On en a déjà parlé ici

      https://www.xn--closion-9xa.com/forums/sujet/vous-avez-dit-noyee/

      «Les dieux ne retranchent pas de la vie qu'ils accordent aux hommes, les heures passées a la pêche»
      Inscription Assyrienne 2000 ans avant notre ère (d'après Yann Le Fèvre)

    • #78321
      pierrotlepecheur
      administrateur
      administrateur
      • 6,115

       

      Bien vu, Mig ;-)

      A la fin, toutes choses viennent se fondre en une seule, et au milieu coule une rivière. La rivière a creusé son lit au moment du grand déluge, elle recouvre les rochers d'un élan surgi de l'origine des temps. Sur certains des rochers, il y a la trace laissée par les gouttes d'une pluie immémoriale. Sous les rochers, il y a les paroles, parfois les paroles sont l'émanation des rochers eux-mêmes.
      Je suis hanté par les eaux (Norman Maclean)

Vous lisez 20 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.